Le skate électrique au quotidien ? l’E-skate pour tous ?

Le skate électrique peut-il remplacer le vélo au quotidien ?

Aujourd'hui pour se déplacer il y a tout type de moyens de transport dotés d'un moteur électrique et d'une batterie :

– Le vélo

– les trottinettes

– la gyroroue

– l’overboard

– le Gyropode

– Et même des rollers électriques !

Certains sont fun, d’autres accessibles, mais est ce qu’on peut tous les utiliser au quotidien ?

Sur le papier le moyen de transport électrique le plus fun pourrait être le mountainboard où le longboard électrique. On peut facilement mêler un trajet classique et lui rajouter un soupçon de fun et « rider » tous les jours.

Lorsqu'on scrute les caractéristiques du Switcher HP on est tout de suite conquis.

– les roues interchangeables pour le passer d'un longboard classique à un mountainboard (assez facilement il faut le reconnaitre).

– son poids plume (de 8.5kg à 11kg en fonction des options)

– son autonomie jusqu’à 46 km – sa puissance

– 39km/h en vitesse de pointe

– deux moteurs de 1600w chacun

– produit conçu et importé par une entreprise locale (Pornichet).

Il a vraiment tout pour nous séduire.

Aucun produit n'est parfait, mais le switcher HP a atteint un niveau très très sympathique !

On a testé pour vous

Chez Loisirs & Sensations on a voulu savoir si on pouvait l'utiliser au quotidien pour des trajets en ville. Pour aller au travail. Dans les chemins. Dans les forêts. En famille et surtout savoir si tout le monde pouvait se faire plaisir peu importe son niveau.

Retrouvez la vidéo ci-dessous :

Le vélotaff, c’est « has been »,le longboardtaff c’est mieux !

Mountainboard électrique
Vélotaff c'est has been

La première donnée pour ce test est de connaître le type de route entre domicile et travail.

J'habite en plein centre-ville de Nantes et travaille à l'est de Nantes à environ 9 kms. J'ai oublié la voiture depuis longtemps dans une métropole où à 9h, le trafic est totalement saturé. Je suis donc un habitué du vélotaf et je me suis dit que troquer mon VAE par un longboard ou à mountainboard électrique serait une broutille.

Pour à peu près toutes les situations le switcher HP est à l'aise et on peut réellement l'utiliser au quotidien pour :

– les grands boulevards

– les pistes cyclables

– des chemins cabossés (bords de Loire),

– de l’herbe

– et même monter des petits trottoirs…

Les limites de l'utilisation d'un E-skate au quotidien

La plus grosse limite par rapport à un vélo va être le rayon de braquage. En effet, il est pratiquement impossible de faire des virages très serrés à faible vitesse, notamment pour zigzaguer entre les voitures. Cela demande une maîtrise quasi parfaite de l'engin.

Le frein n'est pas un problème en tant que tel, puisque le switcher HP freine très fort, en revanche, en cas de freinage d'urgence, comme on en fait tous les jours en ville, ça va être un petit peu plus compliqué qu'en vélo.

C’est exactement le même problème qu’en gyroroue ou gyropode. Un peu moins en trottinette grâce au guidon, mais il faut juste être beaucoup plus vigilant qu'avec un vélo. Il est effectivement plus facile de faire un évitement, de freiner d'un coup sec sans pour autant se retrouver tout de suite au sol.

Allons travailler avec une dose de fun dès le matin

Passons sur le côté très positif d'utiliser le switcher HP au quotidien pour aller au travail.

C'est bien plus fun que le vélo. Sur les grandes pistes cyclables dédiées, on se prend vite au jeu de faire zigzag et ressentir des « petites » sensations !

Avec un sac à dos on peut facilement transporter son ordinateur son repas. Et lorsque l'on arrive au travail, pas besoin de chercher un endroit pour attacher son vélo et se demander s’il sera là le soir. On a juste à le prendre sous le bras et le poser à proximité de son bureau. Le rêve !


Le Mountain board sur chemin : le graal

mountainboard sur chemin

Sur les chemins c'est là que le switcher HP va pouvoir exprimer tout son potentiel. On l'avait d'ailleurs testé sans moteur au L.A mountainboard Park dans un précédent article.

Avec ses roues en gomme dures il passe pratiquement partout. On oublie tout de suite les gros franchissements et les terrains extrêmement cabossés. Pour tout le reste ne cherchez pas plus loin, c'est le compagnon idéal.

Il possède 2 moteurs à l’arrière de son plateau en bambou. Comparé à son ancêtre le Evo800 qui n'avait qu’un seul moteur sur la roue arrière gauche. Là, avec ses 2 moteurs de 1600 watts chacun, il accélère (fort !) proportionnellement d'un côté comme de l'autre. Cela permet de gravir des petites à moyennes montés très facilement sans être déséquilibré ni patiner.

Sur la plupart des chemins même s'il y a des petits ou moyens cailloux le flex de la planche et l’amorti des roues vont préserver les genoux.

En fonction de votre côté sportif ou non l'autonomie affichée d'une quarantaine de kilomètres ne vont pas être un frein immédiat à son utilisation. Déjà, 25 kms de sous-bois, il faut avoir une bonne condition physique. Les sensations et la dose d'adrénaline sont assez rapides dans ce genre de petits chemins.

Une fois lancée, la gestion de l'accélération et du freinage sont assez simples à doser grâce à la molette sur le dessus de la télécommande que l’on gère avec le pouce. Bref, sur les chemins, le Switcher HP est redoutable.

Sortir en famille avec un skate électrique homologué ?

skate en famille
skate en famille

Ce mountainboard à moteur est vendu avec une télécommande. À l'achat on peut choisir une version homologuée avec une télécommande bridée qui est censé ne pas accélérer à plus de 23 km/h. La seconde version, qui n'est pas homologué sur route, est livré avec une télécommande qui peut accélérer jusqu'à 40 km/h.

Quand le skate m'a été livré, la télécommande homologuée était bridée à 15 km/h. Je n'ai pas réussi à la passer à 23 km/h. J’avoue que je l’ai vite rangée car à cette vitesse-là c’est vite ennuyant.

Chez Evo Spirit, ils m’ont avoué que les ventes du modèle homologué était bien inférieure au débridé. Cela ne m'étonne pas du tout. Il ne faut juste pas se faire arrêter par la « maréchaussée » sous peine de confiscation de notre joujou si l’on roule tout de même sur la route.

Pour ce qui est des promenades en familles, le Switcher HP peut facilement remplacer un vélo. Comme on ne roule pas très vite en famille, son autonomie sera d'autant plus grande et permettra une assez longue balade sans avoir trop peur de la « panne sèche ». Les enfants adorent monter à l’avant, et même si ce n’est pas trop pratique, a fait plaisir à toute la famille et on déculpabilise d’avoir claqué 1440€ pour un skate électrique.

Franchement, ça les vaut. J’imagine déjà les commentaires sur leurs réseaux sociaux à ce sujet. Mais concevoir et fabriquer un produit aussi qualitatif n’est pas facile. En tout cas l’équipe est réactive. J’ai eu besoin d’une pièce pour mon ancien EVO800, ils pensent à la « réparabilité » de leurs skates. C’est bien de le souligner !

Débuter avec un mountainboard électrique, est-ce facile ?

Eskate pour débutant

Avec ses 4 modes facilement interchangeables sur la télécommande, le switcher HP peut s’adapter facilement au niveau du pratiquant. Un débutant avec le mode 1 ne franchira pas la barre des 8km/h et ne risquera donc pas de se faire mal.

Plus on est à l’aise et plus on va s’orienter vers le mode 4.

Le petit reproche pour les débutants ET les plus habitués, c’est la gestion de l’accélération au départ. Les moteurs électriques sont très coupleux pour notre plus grand plaisir. Mais la gestion de la molette est compliquée gérer au lancement. En fait, on tourne dans le vide de quelques centimètres et, le centimètre suivant, bââmm ça accélère sèchement.

Je n’ai pas eu l’occasion de tester d’autres modèles concurrents de la même puissance, mais mon bon vieux EVO800 était plus souple et cette gestion de l’accélération dès le départ était plus efficace.

Mis à part cela le cobaye du jour qui n'avait jamais essayé de monter sur une board électrique a réussi en quelques tours de roues aller jusqu’au programme 3 et avoir des premières sensations sympas et à en redemander.

Eskate

En conclusion, c’est un très bon produit, bien pensé, avec lequel on prend rapidement son pied peu importe son niveau.

Il est extrêmement transportable, passe dans le coffre d’une voiture et sa conception robuste rassure. C’est un produit haut de gamme qui n’est pas la portée de toutes les bourses et mis à part une limite due au rayon de braquage d’un longboard ou mountainboard, il peut très bien se substituer à un vélo, voire un VAE.

Merci à l’équipe d’EVO Spirit de m’avoir prêté ce joli joujou pendant quelques semaines.

Retrouvez ce test en vidéo sur la chaine Youtube de Loisirs & sensations 44.

Vous voulez organiser un événement en Loire-Atlantique?

On s'occupe de tout !

Si vous souhaitez organiser une demi-journée ou une journée entière, n’hésitez pas remplir ce questionnaire (en moins d’une minute max). Budget, envies, dates… nous aurons toutes les informations nécessaires pour vous orienter vers l'activité qui vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *